Et la fenêtre s'est refermée sur le soleil
Les alouettes les merles loin ne sifflent plus sur la treille
Rien ne me fait vraiment plaisir
Je ne vois plus mon avenir
Je vis avec un souvenir
Et toi l'ami qui vient ce soir
Si tu veux bien rester quelques heures
Me consoler chasser le gris de la nuit

Joue quelque chose de simple
Un peu sentimental
Quelque chose qui danse
Comme ces romances
Qui viennent et relancent
Les cœurs à la fin du bal
Joue quelque chose de simple
Un peu sentimental
Oui qui nous a ému
Un air qu'on chante au coin d'une rue
D'une manière machinale
Oui joue des choses romantiques
Je veux sentir mon cœur
Se noyer dans la musique
Abandonner la lutte
Pendant quelques minutes
Mais c'est toutes les mêmes
Joue quelque chose de simple
Un peu sentimental
Qui parle de ce train
Ce train dui siffle là-bas très loin
Ce train qui nous dit adieu


Adieuuuuuuuuuheuuuheuuuuuuu
Je ne dormirai qu'au matin
Lorsque la fatigue devient
Plus forte encore que le matin
Mais ça va déjà beaucoup mieux
Pour un instant j'étais presque heureux
Alors si tu restes encore un peu
Oui juste un peu

Joue quelque chose de simple
Un peu sentimental
Quelque chose qui danse
Comme ces romances
Qui viennent et relancent
Les cœurs à la fin du bal
Joue quelque chose de simple
Un peu sentimental
Oui qui nous a ému
Un air qu'on chante au coin d'une rue
D'une manière machinale
Oui joue des choses romantiques
Je veux sentir mon cœur
Se noyer dans la musique
Abandonner la lutte
Pendant quelques minutes
Mais c'est toutes les mêmes

(ad lib)